Vins et spiritueux séduisent toujours plus les Français selon le baromètre SOWINE/Dynata 2021

DATE DE PUBLICATION

La France est reconnue comme le « pays du vin ». Une tradition soutenue par sa viticulture et ses consommateurs. Le dernier baromètre de SOWINE et Dynata analyse la manière dont les Français consomment du vin et autres alcools en 2021. Avec la confirmation que le vin reste l’alcool préféré dans l’Hexagone. Avec modération, bien évidemment !

L’agence de conseil en marketing et communication SOWINE est dédiée à la promotion de l’univers du vin, du champagne, de la bière et des spiritueux. Elle publie depuis plusieurs années des enquêtes annuelles sur les habitudes de consommation des Français pour les Français mais surtout analyse les changements de consommation. L’étude 2021 permet ainsi de dresser un portrait des consommateurs français de vins et spiritueux. Le baromètre, mené en partenariat avec Dynata, a interrogé un échantillon de 1 005 personnes représentatives de la population française, âgées entre 18 et 65 ans.

Le baromètre 2021 indique que le vin conforte son statut de boisson préférée des Français. Les vins – hors champagne – représentaient 50% des préférences de consommation, loin devant les bières (39%), les champagnes (33%), les cocktails (26%) et les spiritueux purs (21%). Par rapport à 2019, les vins ont consolidé leur position, en hausse de 2 points comme type de boisson alcoolisée préférée. Une évolution en totale contraste avec les bières, qui enregistrent un recul de 4 points. Les champagnes ont connu la plus forte progression à + 3 points, les spiritueux enregistrent une hausse de 1 point tandis que les cocktails enregistrent un léger tassement, en baisse de 1 point.

Le vin toujours plus plébiscité

En détaillant les habitudes de consommation du vin, le baromètre SOWINE/Dynata constate que les Français ont une connaissance toujours plus grande du vin. 62% des personnes interrogées indiquent s’intéresser à l’univers du vin, un bond de 12 points depuis 2019. Un Français sur deux (51% exactement) se qualifie d’ « amateur éclairé ». Ils n’étaient que 37% à s’accorder ce statut en 2015. Un intérêt qui s’explique par une consommation accrue de vins. Les « Grands Consommateurs » de vin – c’est-à-dire des personnes qui consomment du vin une à plusieurs fois par semaine – représentent 50% des consommateurs, en hausse de points par rapport à 2019.

Sur quels critères les consommateurs français sélectionnent-ils leur vin ? La région ou le pays reste le premier critère de choix du consommateur (45%), suivi par le prix (41%), les cépages (25%) et finalement l’appellation (22%). Six régions françaises sont les plus plébiscitées par les consommateurs. Sans surprise, les vins de Bordeaux arrivent en tête suivis à égalité par les cépages du Champagne et de Bourgogne.

Vins de Bordeaux, de Champagne et de Bourgogne sont les plus consommés par les Français selon le baromètre SOWINE/Dynata (Source : graphique extrait du baromètre SOWINE/Dynata)

Le bio et les ventes en ligne s’affirment

Selon le baromètre, le confinement ne se sera généralement pas traduit par une augmentation de la consommation. 25% des personnes interrogées indiquent avoir davantage consommé du vin. Mais cette proportion monte cependant à 35% pour les « grands consommateurs ». Un engouement qui aura profité en particulier au vin blanc. Toujours dans le contexte de pandémie, la part des ventes sur internet s’est accrue : elle atteint d’après l’étude 46% de tous les achats, une progression de 15 points par rapport à 2019.

Autre tendance forte : la continuelle poussée des vins bio. 67% des consommateurs du baromètre regardent désormais si le vin a une certification bio, soit un bond de 31 points par rapport à la précédente édition. Chez les consommateurs de moins de 25 ans, cette part atteint même 71% , un bond de 40 points.

Côté spiritueux, le Baromètre SOWINE/Dynata constate un engouement renouvelé pour ce segment des boissons alcoolisées. 48% des personnes interrogées indiquent s’y intéresser, en hausse de 11 points par rapport à 2019 et 43% se déclarent « amateur éclairé » ou connaisseur, un pourcentage en hausse de 5 points. Rhum, whiskies et liqueurs affichent les pourcentages de consommation les plus importants tandis que 41% des consommateurs indiquent allouer un budget moyen entre 21€ et 50€, en progression de 4 points par rapport à 2019.

Et pour finir sur une note plus conforme aux recommandations de santé, 27% des consommateurs s’adonnent aussi à des vins et spiritueux à faible taux d’alcool ou sans alcool. Un éclectisme des goûts qui se confirme chaque année dans la liste des exposants de Gourmet Selection.

Rhum, whisky et liqueurs sont les plus consommés tandis que le cognac connaît la plus forte progression entre le baromètre SOWINE/Dynata2019 et 2021 (Source : graphique extrait du baromètre SOWINE/Dynata)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *