La Specialty Food Association (SFA) révèle les tendances alimentaires 2024 aux Etats-Unis

La SFA, une association regroupant plus de 3 500 sociétés dans le commerce des produits alimentaires aux Etats-Unis, a révélé en octobre 2023 quelles seraient les tendances alimentaires en 2024 outre-Atlantique. Des inflexions de consommation qui pourraient aussi débarquer en France…

La Specialty Food Association (SFA) est une association professionnelle fondée en 1952 et représentant plus de 3 500 entreprises. Ses membres sont des artisans, des fournisseurs, des importateurs et des entrepreneurs, ainsi que des distributeurs, des détaillants et d’autres personnes du commerce des produits alimentaires spécialisés. Avec un poids certain aux Etats-Unis : les ventes globales d’aliments spécialisés ont atteint plus de 194 milliards de dollars en 2023.

Tradition oblige, la Specialty Food Association a révélé en octobre 2023 les tendances alimentaires des consommateurs pour l’année à venir. Elle a réuni 15 spécialistes de l’alimentation, “chasseurs de tendances” (“trendspotters“) qui ont donné leur avis sur l’évolution des goûts et des envies des consommateurs américains. Ils ont pronostiqué les tendances suivantes pour 2024. Certaines devraient certainement trouver un écho en France et en Europe. Voici donc le tour d’horizon alimentaire des experts de la SFA…

Les boissons sans alcool ont la cote

Les boissons sans alcool sont à l’honneur, les ventes de boissons augmentant plus rapidement ces dernières années, selon une étude de la SFA sur l’industrie alimentaire spécialisée, grâce à l’innovation. 2024 devrait ainsi confirmer l’engouement pour les boissons gazeuses et non gazeuses sans alcool, en portion individuelle avec un goût sophistiqué, ainsi que des cafés, thés et bouillons contenant des ingrédients bons pour la santé afin de stimuler l’énergie, la concentration ou pour un effet calmant. Il faut s’attendre à un minimum de sucre, de sel ou de produits synthétiques ajoutés, voire aucun, ainsi qu’à des arômes tropicaux, des herbes et des plantes médicinales provenant du monde entier.

L’essor de la viande en culture cellulaire

La viande ou les fruits de mer produits par un processus naturel de croissance cellulaire gagneront en popularité en 2024 grâce à leurs méthodes de production durables et éthiques. Elles répondent en effet aux préoccupations en matière d’environnement et de bien-être animal, tout en offrant une expérience gustative familière aux consommateurs.

Le panel d’experts de la SFA constate aussi un intérêt plus grand des consommateurs pour des produits de la mer à base de plantes, avec davantage d’entreprises travaillant à la mise au point de produits sans animaux qui reproduisent fidèlement les saveurs et les textures des produits de la mer.

Aliments et saveurs à la mode

Pour la SFA, la pêche occupe de nouveau le devant de la scène aussi bien en tant qu’arôme et ingrédient grâce à de nouvelles variations et réinterprétations, a déclaré le groupe d’experts. Bien qu’elle soit de plus en plus utilisée dans des catégories traditionnelles telles que les confitures et les thés, la pêche apparaît également dans les condiments, contrebalançant parfois une autre tendance croissante, celle des piments, et dans les produits de boulangerie.

Les piments continuent d’être à la mode, mais le marché a atteint son seuil de saturation pour les variétés Sriracha et Gochujang. Les spécialistes de la SFA misent en 2024 sur les piments de Calabre. Ils apparaissent à la fois dans des produits conventionnels et plus originaux : sauce pour pâtes, sauce piquante, charcuterie, snacks, relish, miel piquant. Leurs couleurs vives sont également considérées comme un atout pour la décoration des plats.

Ube ou Taro (Photo : Tyo Satriany, CC BY-SA 4.0 https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0, via Wikimedia Commons)

Le tahini – crème de sésame -, une saveur du Moyen-Orient, devient un phénomène de mode en tant que saveur à part entière. Le produit est de plus en plus utilisé hors du cadre des spécialités du Moyen-Orient. Comme par exemple, dans les milk-shakes, les cafés, les biscuits et les pâtisseries des métropoles qui donnent le “la” en matière de tendances culinaires, comme New York, San Francisco et Philadelphie.

Des saveurs asiatiques comme le sésame noir, l’ube (igname de couleur violette appelée également taro) et le thé au lait sont dans l’air du temps selon les “chasseurs de tendance” de la SFA. Trois saveurs asiatiques qui devraient suivre l’engouement que connaît le matcha. Ils devraient ainsi intégrer des produits familiers aux consommateurs. Ces saveurs apparaissent sous des formes nouvelles et inattendues, comme un beignet fourré au thé au lait ou un chocolat chaud au ube. La saveur du thé au lait se prête bien aux produits de boulangerie, mais aussi aux snacks salés et sucrés comme le pop-corn au thé au lait noir de Tochi, qui contient également du sésame noir, a constaté le panel d’experts de la SFA.

L’engouement pour les soupes

Les recettes de soupe sur TikTok sont si populaires que le segment a été baptisé SoupTok, stimulé par leur montée en puissance durant la pandémie de Covid. Contrairement à certaines tendances alimentaires de TikTok, la soupe a la capacité de durer selon le panel car elle est “universelle, chaleureuse et pratique“.

On peut d’ailleurs associer cet engouement à celui qui entoure toujour les champignons. Ces derniers demeurent plébiscités par les consommateurs pour le goût, la texture, et les bienfaits pour la santé. On trouve ainsi des boissons à base de champignons car ceux-ci apportent relaxation, bonne humeur et bonne santé cérébrale.

En avoir pour son argent

Les consommateurs surveillent leurs finances et le rapport qualité-prix reste très souvent une priorité. Comme les gens devront peut-être faire des choix sur la façon dont ils dépensent leur argent, “les marques qui réussiront à les séduire montreront aux acheteurs ce que leurs produits apportent à la table. Il peut s’agir d’utilisations polyvalentes, de la création d’arômes à faible contrainte ou d’une durée de conservation plus longue“, analyse encore le panel SFA. Ces attributs peuvent aider à montrer aux consommateurs que ces produits ont une réelle plus-value.

Tendances de fond

Quatre grandes tendances identifiées ces dernières années devraient se poursuivre en 2024 selon les “Trendspotters” de la SFA. Les saveurs du monde continuent d’attirer, les consommateurs restant ouverts à des expériences culturelles plus riches en matière d’alimentation. Avec cependant un retour vers des aliments traditionnels, héritage d’un patrimoine local. Parmi les nouvelles saveurs du monde, la cuisine africaine suscite de l’intérêt…

La cuisine africaine devient plus populaire comme le Moambe, plat d’Afrique Centrale (Photo : T.K. Naliaka, CC BY-SA 4.0 https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0, via Wikimedia Commons)

Cuisiner plus facilement. Les consommateurs continuent de chercher les façons les plus pratiques d’apprécier la saveur et la qualité de leurs aliments et boissons. Ce qui va se traduire par la célébration des mélanges et des sauces.

Les repas à la maison. Les pressions inflationnistes ont eu raison des repas au restaurant, remettant à la mode la cuisine à la maison. Ce qui favorise les ingrédients aux saveurs particulières tels que les sels de truffe haut de gamme, les huiles de finition, les mélanges d’épices et les beurres de culture. Ou encore l’engouement pour les planches de charcuterie.

L’impact environnemental – durabilité, empreinte carbone et gaspillage alimentaire – reste la préoccupation d’un nombre croissant de consommateurs pour le panel de la SFA. Les termes “régénérateur”, “recyclé” et “emballé de manière durable” ne sont pas seulement des mots à la mode, mais des mots-clés dans la quête des consommateurs lors de leurs achats.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *