Elixia, des limonades qui pétillent depuis six générations

DATE DE PUBLICATION

Fondée en 1856, l’entreprise jurassienne s’est réinventée en conservant sa recette originelle tout en misant sur des produits premium et en lançant une gamme bio, mais aussi une gamme or…

Elixia, c’est d’abord une histoire, une tradition héritée de ses pères fondateurs, en premier lieu desquels Faustin Girardet, que les générations suivantes s’évertuent à perpétuer. Depuis 1856, la méthode et la recette de fabrication de cette limonade artisanale n’ont pas changé. Aujourd’hui, plus d’un siècle et demi plus tard, l’entreprise qui se targue d’être la plus vieille limonaderie de France, toujours implantée dans son fief originel dans le Jura, maintient le cap tout en conservant tradition et qualité selon les souhaits de la sixième génération désormais aux commandes et incarnée par Hugo Sublet, issu de la belle-famille des Girardet. Une recette qui continue de faire son succès, en France mais aussi à l’importation qui représente près de la moitié des ventes (40% des ventes, hors crise Covid).

L’histoire n’a pas toujours été au rose, pourtant, et l’usine a dû cesser ses activités dans les années 90, écrasée par le poids de la concurrence. Avant que Hugo Sublet n’entre en scène en 2002 et ne décide de relancer l’entreprise située à Champagnole. Le côté rétro a volontairement été gardé et il offre un charme fou, presque suranné, à cette entreprise. Seul le nom de la marque a changé. « Notre produit est rétro. La limonade est un produit qui a une histoire, pleins de choses la retracent dans notre usine car nous sommes la plus ancienne limonaderie de France », se plaît à rappeler Hugo Sublet.

Ce qui n’empêche pas le fringant chef d’entreprise d’innover, de se réinventer pour améliorer sa productivité et répondre aux commandes qui émanent désormais du monde entier. Ainsi, à l’hiver 2022, un investissement conséquent de l’ordre de 500 000 euros va être consenti, avec le remplacement de la chaîne d’embouteillage afin de robotiser les opérations d’emballage et de doubler la production.

La recette du succès ? En 2002, Hugo Sublet rénove totalement la gamme pour miser sur des boissons très qualitatives. « Une bonne limonade a une bulle très fine, très gouleyante, très rafraîchissante, pas trop sucrée, sinon ça tue les arômes et le goût, insiste-t-il. Le secret d’une bonne limonade, c’est aussi la qualité de l’eau. On se concentre de plus en plus sur des produits premium, en mettant l’accent sur l’aspect santé. »

Elixia puise l’eau de source dans le massif du Jura qu’elle fait pétiller en y ajoutant du gaz carbonique dans son atelier. Puis elle décline ses produits selon diverses gammes afin de ravir le plus grand nombre. Au total, elle propose une vingtaine de parfums avec des extraits naturels de parfum et de plantes. Il y en a pour tous les goûts, de la limonade classique à celle à base de cola, de chocolat ou de fairmin (soit la rencontre de la limonade et du vin). « Mon plaisir, c’est de proposer aux consommateurs la limonade de notre enfance, peu sucrée, en n’utilisant que des ingrédients de première qualité », martèle Hugo Sublet.

Ce dernier a décidé d’aller plus loin encore dans l’innovation. Il y a la gamme bio, bien sûr, de plus en plus recherchée par les consommateurs. Elle s’appuie sur une recette originale, saine et gourmande, avec du sirop d’agave remplaçant avantageusement le sucre raffiné (environ 25% de calories en moins, un index glycémique bas), des extraits de citron, des eaux florales, tous ces produits étant issus de l’agriculture biologique.

Depuis quelque temps, Elixia s’est lancé sur un autre créneau destiné à séduire, notamment, les milliardaires des pays du golfe ou tous ceux qui cherchent à illuminer leur quotidien ou leurs festivités. Ainsi a vu le jour une gamme de limonade ultra premium agrémentée par des paillettes d’or alimentaires 24 carats. Celles-ci flottent dans la bouteille et donnent envie de pétiller.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *