La Conserverie de l’Île d’Yeu, la fierté d’un terroir

Récompensée par un “Best of 2021” pour son coeur de thon blanc fumé durant Gourmet Selection, la Conserverie de l’Île d’Yeu est fière de représenter tout un territoire et une tradition que les dirigeants de la conserverie veulent faire perdurer.

C’est une quasi-religion culinaire et une fierté pour les pêcheurs de l’Île d’Yeu : le thon blanc, un poisson germon sauvage d’une extraordinaire finesse gustative. Un poisson qui a valu à la Conserverie de l’Île d’Yeu d’être récompensée durant la cérémonie des Best of 2021 organisée par Gourmet Selection dans la section “Poissons, coquillages et crustacés”. Pour les représentants présents sur le Salon Gourmet Selection, le prix était une vraie fierté, non seulement pour l’entreprise mais aussi pour toute l’Île d’Yeu.

“L’île a rarement été représentée dans ce type de manifestation, déjà par le seul fait que nous sommes une toute petite île et qu’il y a très peu d’entreprises. Au-delà d’une conserverie, nous sommes les représentants du patrimoine de l’Île d’Yeu. Dans les années 50, l’Île d’Yeu était encore le premier port thonier de France. Nous sommes aujourd’hui la dernière conserverie consacrée au thon”, s’enthousiasment les représentants sur le stand de la Conserverie à Gourmet Selection. C’est aussi la reconnaissance envers la famille Hennequin, à la tête de la Conserverie.

Le coeur de Thon blanc fumé récompensé au Best of 2021 de Gourmet Selection. (Photo : Conserverie de l’Île d’Yeu)

Un produit fier de ses origines

La Conserverie joue un vrai rôle social et mérite d’être reconnue par la profession. “On ne délocalise pas et du coup on travaille avec les pêcheurs locaux. L’emploi et la pêche locale sont les deux engagements forts de notre Conserverie, indiquent les représentants de l’entreprise. Tous les produits travaillés par la Conserverie proviennent des eaux du Golfe de Gascogne, de filières de poissons sauvages de la côte Atlantique. Nous faisons partie de l’écosystème de l’Île d’Yeu.”

La récompense est d’autant plus remarquable que c’était la première fois que la Conserverie de l’Île d’Yeu était présente sur le salon – du moins sous ce nom. Et que c’était aussi la première fois que l’entreprise était présente avec une gamme très complète qui peut être facilement distribuée sur le continent. Soit quelque 150 produits comprenant tartinades, rillettes et bien sûr ce coeur de thon blanc fumé.

“La distribution de nos produits est un vrai défi logistique. On est l’île la plus éloignée du continent après la Corse. Et on doit vivre avec une vraie particularité insulaire, la criée de l’île étant fermée et se trouvant désormais aux Sables d’Olonne. Soit avec la navette maritime entre la criée de l’île et celle des Sables d’Olonne un temps de trajet de deux heures trente”, explique-t-on à la Conserverie.

Le coeur de thon blanc fumé est considéré comme le “caviar” de la Conserverie de l’Île d’Yeu. “C’est un mets d’une telle délicatesse tellement tendre que même les non-amateurs de poisson n’y résistent pas”, décrivent encore les représentants de la Conserverie. A l’évidence, c’est ce qui a ainsi séduit les membres du jury de Gourmet Selection. Tout comme le fort engagement social et économique de la conserverie sur le territoire. Une manière de reconnaître une autre saveur gastronomique française unique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.