AANA : “Gourmet Selection nous permet d’aider nos entreprises sur le chemin de la reprise”

Interview de Julien Layrisse, Chargé de mission internationale & RHD pour l’AANA, Agence de l’Alimentation Nouvelle-Aquitaine.

Julien Layrisse a coordonné pour l’Agence de l’Alimentation Nouvelle-Aquitaine la présence d’une quinzaine d’entreprises des métiers de l’alimentation premium et de la gastronomie à Gourmet Selection. Il explique comment s’est déroulé le processus de sélection et quelles sont ses premières impressions en exclusivité pour les lecteurs de la Newsroom.

Combien de fois avez-vous déjà participé à Gourmet Selection ? Quels sont les critères derrière le choix de Gourmet Selection ?

Julien Layrisse : Il s’agit de notre troisième participation pour l’AANA. Nous avions précédemment participé en 2017, 2019 et cette année donc. Nous considérons ce salon comme important pour nos entreprises, parce que nous touchons exactement notre cible : le monde des produits gourmets. Et il nous permet d’aider nos entreprises à la reprise en leur facilitant les contacts avec les réseaux d’acheteurs.

Comment sélectionnez-vous les entreprises participantes ?

J.L. : Nous représentons une grosse quinzaine d’entreprises mais dans les faits, la région Nouvelle-Aquitaine est encore plus présente avec une autre dizaine ou quinzaine d’entreprises présentes à Gourmet Selection de leur propre initiative. Dans la quinzaine d’entreprises sous la bannière de l’AANA, un tiers a déjà participé au salon dans le passé.

Quel rôle joue exactement l’AANA pour ce salon ?

J.L. : Notre rôle est de faciliter la préparation des entreprises qui se joignent à notre espace. Elles bénéficient d’une petite subvention de la région pour payer les stands. La sélection des entreprises répond à peu de critères qualitatifs, hormis celui d’être naturellement basé en Nouvelle-Aquitaine et de travailler un produit de Nouvelle-Aquitaine. N’entrent pas en ligne de compte des critères tels que l’aspect bio d’un produit ou s’il s’agit d’une appellation IGP ou non. C’est à chaque entreprise de travailler sa propre stratégie.

Sans bien sûr favoriser une entreprise ou une autre, quel est le produit nouveau qui vous a le plus surpris cette année parmi vos participants ?

J.L. : Il s’agit d’un apéritif, une boisson aromatisée à base de deux vins blancs des Charentes – Sauvignon et Sémillon – dans laquelle a macéré un basilic frais.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *