Dolfin, l’art de faire un chocolat différent

Sa renommée n’est plus à faire. La Belgique est devenue l’autre pays du chocolat, l’une de ses plus fameuses spécialités. Au Plat pays, le chocolat est partout, ou presque, avec 500 chocolatiers, 2000 boutiques spécialisées, soit une pour 5500 habitants (*). Pas facile, dans ce panorama se frayer une place dans cet univers ultra-concurrentiel. Créée en 1989, la société Dolfin y est parvenue.

Avec une philosophie claire : mélanger directement à la masse de chocolat des ingrédients naturels de grande qualité, parfois dégotés à l’autre bout du monde. Fruits, épices, fleurs ou grands classiques de la confiserie sont associés de manière subtile et harmonieuse au meilleur chocolat de tradition. “On veut offrir à nos clients un ingrédient de très, très grande valeur dans un chocolat de très, très grande qualité”, insiste Jean-Jacques de Gruben, managing director de l’entreprise basée à Nivelles.

Résultat d’un esprit innovateur, les associations de goût sont de véritables nouveautés gourmandes, présentes à travers un panel de recettes considérable (entre 70 et 80), avec des parfums très exotiques comme le chocolat au poivre rose ou encore le chocolat au gingembre frais. Présent lors de la dernière édition de Gourmet Selection, Dolfin y a mis en avant sa “Travel Box”, un généreux coffret de 48 mini-tablettes de chocolat qui multiplient les tentations, les découvertes, les moments de douceur et de partage. Elle vient s’ajouter, notamment, à la collection dédiée au Chat de Philippe Geluck. Quand deux ambassadeurs de la Belgique se rencontrent…

(*) En 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.